Pignon sur mer


Publié le 09/09/2019
Où, mieux que sur la plage, implanter une manifestation pour rendre hommage, interroger, mettre en perspective les ressources et les dangers de la mer et, plus largement, de notre planète ?
C’est ce que propose " Pignon sur mer" , les 13 et 14 septembre en soirée au Racou, sous forme de projections (gratuites) de films sur le pignon sans fenêtre d’une maison sur la plage, orpheline de sa voisine détruite par une tempête.
Les spectateurs sont invités à assister aux projections de films, à raison de deux films de durée différente par soirée, assis dans la reconfiguration éphémère d’une salle de cinéma au bord de l’eau, naturelle et respectueuse de l’environnement. Il s’agit de proposer in situ une programmation cinématographique à la hauteur des enjeux écologiques du site en écho à ceux du Parc Naturel Marin du Golfe du Lion et d’offrir aux spectateurs des œuvres en réflexion avec ces enjeux.
La programmation s’articule autour de deux axes : l’un centré sur ces questionnements écologiques et scientifiques ; l’autre plus ouvert au patrimoine cinématographique et à la performance artistique.
La manifestation insolite est organisée par l'association Karwan, en partenariat avec la ville d'Argelès-sur-Mer, le festival Argelès Photo Nature, l'Agence Française pour la Biodiversité et le Parc Naturel Marin du Golfe du Lion.

Programme :
Vendredi 13 et samedi 14 septembre 2019 - 19h
Débat in situ avec l’équipe du Parc :
Le Parc Naturel Marin du Golfe du Lion, c’est quoi ?

Vendredi 13 septembre 2019
à partir de 20h30
Soirée De la plage à la planète
- "One breath around the world" • Guillaume Néry, France 2019, 12’
D’un seul souffle puisque les 12 minutes du film correspondent à la performance de Guillaume Néry, grand apnéiste français, qui nous embarque dans une éblouissante chorégraphie sous-marine à travers le monde.
- "L’homme a mangé la terre" • Jean-Robert Viallet, France, 2019, 100’
En présence du réalisateur
Depuis la plage comme espace d’innocence et de poésie, un décryptage minutieux de la course au développement depuis la révolution industrielle, point de départ de la détérioration continue de notre planète.

Samedi 14 septembre 2019
à partir de 20h30
Soirée Moby Dick
- "La Planète des Géants" • Guillaume Vincent, France, 2016, 50’
François Sarano, océanographe et ancien compagnon du Commandant Cousteau, plonge dans les eaux profondes aux côtés des géants des mers : « des tonnes de tendresse », dit-il.
- "Moby Dick" • John Huston, États-Unis, 1956, 116’
Cette adaptation de Herman Melville, magistralement dirigée par John Huston, demeure inégalée en matière d’imagination et de grande aventure ! avec Gregory Peck dans le rôle du capitaine Achab et Orson Welles dans celui du père Mapple.