Extinction de l’éclairage public de 23h à 5h à partir du 1er novembre


Publié le 25/10/2022
TRANSITION ÉCOLOGIQUE

Extinction des feux ! À partir du 1er novembre, les lumières de la ville d’Argelès-sur-Mer seront éteintes chaque nuit entre 23h et 5h du matin. Cette mesure vise trois objectifs : lutter contre la pollution lumineuse ; contribuer à la préservation de l’environnement et de la biodiversité ; limiter les consommations énergétiques de la commune, dans un contexte de flambée des prix de l’énergie.  
 
La sécurité a été prise en compte
  • Les horaires d’extinction de l’éclairage public correspondent aux heures où la circulation piétonne est la plus faible, voire nulle.
  • En matière de sécurité routière et de délinquance, les statistiques nationales démontrent que les conducteurs ont tendance à ralentir leur vitesse en l’absence de lumière et que les cambriolages ont plutôt lieu en journée, la nuit les malfaiteurs étant obligés de recourir à un éclairage individuel qui les rend visibles.
  • Les zones couvertes par la vidéoprotection resteront allumées pour le bon fonctionnement du système.
  • Le centre du vieux village restera éclairé, car les riverains ne peuvent rejoindre leur domicile en voiture dans ce secteur principalement piéton.
 
Seuls resteront allumés, les rues et emplacements suivants :
  • la route Nationale
  • la rue Blanqui
  • la rue des Remparts
  • la rue du 14 juillet
  • la rue Gambetta
  • la place Gambetta
  • la rue Pelletan
  • la rue de la Libération
  • le parking du Marasquer
  • le giratoire de l’Arrivée
  • l’Esplanade Charles-Trenet.

Vers encore plus de sobriété énergétique
L’éclairage public représente 32% des consommations totales d’électricité de la Ville. L’extinction nocturne pourrait permettre une économie substantielle pouvant aller jusqu’à 40% de la facture totale actuelle qui en 2021 s’élevait à 906 548 euros.
L’extinction de l’éclairage public nocturne n’est qu’une des mesures du plan de sobriété énergétique mis en place par la municipalité. Parmi les autres actions qui seront menées :
  • Le remplacement progressif des ampoules à incandescence par des ampoules Led, dès décembre 2022. Seront prioritairement concernés, les secteurs qui resteront éclairés toute la nuit.
  • L’isolation des bâtiments publics, dont les passoires thermiques que sont l’Hôtel de Ville et les écoles Curie-Pasteur et Herriot.
  • Le remplacement des ampoules d’éclairage des stades Gaston-Pams et Éric Cantona par des Led dernière génération.
  • L’installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments publics. Une étude est en cours pour déterminer quels sont les bâtiments les plus propices.
 
 
La féérie de Noël est conservée
Il n’est pas question de sacrifier les moments festifs et la magie des fêtes de fin d’année, précieux en ces temps difficiles. Les décorations lumineuses (principalement à LED) des fêtes de fin d’année seront donc tout de même installées. Elles s’éteindront en même temps que l’éclairage public.
Par contre, la municipalité a décidé de ne pas reconduire le concours des façades illuminées pour cette année. « On ne peut pas inciter les habitants à illuminer leur façade, alors qu’il est demandé à chacun de limiter sa consommation d’électricité », a expliqué Frédéric Donnet, conseiller municipal délégué au cadre de vie, à la citoyenneté et à la prévention de la délinquance, devant le conseil municipal le 20 octobre.