Journée nationale de la Déportation


Publié le 16/04/2018

Comme chaque année la France rendra hommage aux victimes et héros de la Déportation. À Argelès-sur-Mer, la cérémonie aura lieu dimanche 29 avril 2018 à 10 h au cimetière (au mémorial des martyrs de la Résistance et de la Déportation). L’occasion de commémorer le 73e anniversaire de la libération des camps et le retour des déportés, une cérémonie officielle aura lieu.

Dans ce cadre, vendredi 27 avril, l'écrivain Elisenda Belenguer Mercade sera en conférence à la médiathèque Jean-Ferrat. En lien avec la nouvelle exposition temporaire du mémorial "Les Républicains espagnols dans les camps nazis", l'auteure évoquera la vie et le combat de Neus Català.
 
Au début de la guerre d’Espagne, en 1936, Neus Català  s’inscrit aux JSUC et au PSUC et elle s’installe à Barcelone où elle suit des études d’infirmière. Puis elle travaille dans le Service d’assistance sociale de la Generalitat au sein duquel elle se charge d’une colonie d’enfants ( ”Les acacias”) réfugiés à Premià de Dalt (province de Barcelone). Lors de la Retirada de 1939, elle traverse la frontière avec 180 d’entre eux. Peu après son arrivée en France, elle s’engage dans la Résistance en Dordogne en même temps que son mari qu’elle a épousé le 29 décembre 1942. Ils habitent le village de Carsac. Elle a opéré dans les maquis de Dordogne et de Corrèze.
 
Arrêtée le 11 novembre 1943, elle est incarcérée à la prison de Limoges, torturée, et condamnée à la prison à perpétuité et déportée à Ravensbrück le 2 février 1944. À son retour du camp où elle avait fait la rencontre de Geneviève Anthonioz-de Gaulle, elle apprend la mort de son mari au camp de Sachsenhausen… Dans les années 50, elle dirige le journal Mujeres antisfacistas españolas. Au printemps 1962, elle organise à Sarcelles “Le Comité pour l’Espagne” à l’initiative de la Ligue des droits de l’homme. Elle a écrit un ouvrage intitulé Ces femmes espagnoles, de la Résistance à la déportation, préfacé par Geneviève Anthonioz-de Gaulle (éditions Tirésias, Paris 1994).
 
> Entrée libre, à 18h30 Médiathèque Jean-Ferrat
Infos 04 68 36 45 74