CENTENAIRE DE 1914-1918


Publié le 05/11/2018
Le 11 novembre 2018 à 11h, la France célèbrera la fin de la première guerre mondiale. A Argelès-sur-Mer, la cérémonie de commémoration de l'Armistice sera plus que jamais empreinte de respect pour la mémoire de ceux qui sont tombés en combattant. Une cérémonie consacrée aux "Larmes de granit" que sont les Monuments aux morts, symbole du culte du souvenir après la Grande Guerre.

Le 20 février 1915, le maire, Vincent Rouzaud, propose "de rendre hommage aux glorieux morts d'Argelès-sur-Mer tombés pour la défense du sol natal" et "de placer après la Guerre, dans la salle des délibérations de la Municipalité, une plaque de marbre commémorative sur laquelle seront gravés tous les noms de ces vaillants défenseurs". Mais la guerre s’enlise et l’hécatombe continue. 122 Argelésiens y laisseront finalement leur vie, sans compter tous ceux qui reviendront et mourront des suites de leurs blessures. Soit près d'un homme sur 4. Il faudra honorer leur mémoire autrement. Le 2 novembre 1923 sera finalement inauguré le Monument aux "Enfants d'Argelès-sur-Mer morts pour la France" au coeur du cimetière communal.

Ce 11 novembre 2018, 4 nouveaux noms de soldats, oubliés par l'histoire et réhabilités 100 ans plus tard, viendront les y rejoindre sur un monument complètement restauré.
 

Programme de la commémoration

Le dimanche 11 novembre, le rassemblement devant l'Hôtel de Ville aura lieu à 10h30.
A 10h40, M. le Maire prononcera son allocution.
A 10h50 se déroulera le récit des derniers moments de la "Der des Der" par le conseil municipal des enfants. La sonnerie du "cessez-le-feu" au clairon retentira à 11h.
Le cortège partira ensuite jusqu'au cimetière pour fleurir les tombes des soldats morts pour la France et le monument aux morts restauré.
Le film "Au-revoir là-haut" sera diffusé à 14h30 au cinéma Jaurès.

Le jeudi 8 novembre, un premier rendez-vous autour des "Contes de 14-18 de mémère Germaine" par Clément Riot conteur et Jean-Paul Sire à l’accordéon sera proposé au grand public à 18h30 au cinéma Jaurès.
Germaine conte sa guerre. La narratrice, étant une femme, pas ici de combats ni de vie de tranchée ; juste un vécu de la guerre depuis un village en zone de combat, tantôt français, tantôt allemand. Après un prologue, vient une suite de 5 contes, comme les 5 années de guerre ; autant de récits de vie, donc authentiques, avec des digressions, clins d’œil au monde de l’enfance, citations ou références au conte, à la littérature jeunesse, mis en dialogue, amplifiés, soulignés, accompagnés… à l’accordéon. Ainsi est offerte à tous, jeune public, adolescents et adultes, une approche non pas historique mais sensible de « la grande guerre ».
 
Pour en savoir plus sur la “Der des Der”, le livre communal “Les Argelésiens et la Grande Guerre” sera présenté au public à l'occasion de ces manifestations (vente au prix de 6 euros à la Casa de l'Albera et au Mémorial du camp).